Suivez ici l'avancée des travaux de voie

Les bénévoles du MTVS s’emploient à réhabiliter la voie de chemin de fer entre Crèvecoeur-le-Grand et Saint-Omer-en-Chaussée, soit une longueur de 12 km. Afin de pouvoir circuler avec les trains historiques, il est nécessaire de démonter l’ancienne ligne SNCF et de la remplacer par une ligne en voie métrique. Grâce aux dons, les anciennes traverses sont remplacées pas des neuves, ayant une durée de vie de 30 à 40 ans.

  • Pourcentage de voie convertie 14%

Les différentes étapes de la reconstruction de la voie:

Ici, nous allons vous expliquer comment nous réhabilitons la voie. En effet, si beaucoup de personnes ont déjà emprunté un train, peu savent comment est construit le support, c’est à dire, la voie.

Étape 1: Élagage

Avant toute intervention, il faut faire reculer la nature qui a pris le pas sur la voie. Nous faisons donc intervenir nos as de la tronçonneuse. Bien entendu, notre but n’est pas de détruire la nature environnante mais simplement de dégager le gabarit d’un train.

Étape 2: Détirefonnage

L’ancienne voie normale (SNCF) est déposée. En effet, le rail est maintenu par des tirefonds sur des traverses en bois.
La visseuse/dévisseuse rentre alors en service …

Étape 3: Déplacement des rails et des traverses

Le rail est la seul partie de l’ancienne voie que l’on récupère. Il est déplacé à l’aide de notre pelle hydraulique.
Comme vous pouvez le voir, le rail est plutôt flexible …
Les anciennes traverses étant en très mauvais état, nous les remplaçons par des neuves.

Étape 4: Nivellement

Afin de repartir sur un terrain propre, l’ancien ballast (cailloux sur la voie) est nivelé pour constituer un berceau stable pour les nouvelles traverses.

Étape 5: Pose des nouvelles traverses

Grâce à vos dons, les nouvelles traverses sont alors replacées sur la voie et le rail revissé dessus.
Nous changeons les traverses pour deux raisons:

  • les anciennes sont hors d’usage
  • nous passons de l’écartement SNCF (1,435 mètres) à un écartement métrique (1 mètre)

Étape 6: Ballastage et bourrage

La voie est ensuite comblée par du ballast grâce à une trémie ferroviaire. Après dressage, suppression des bosses et réglage du dévers avec des crics, la bourreuse hydrocal rentre en action pour stabiliser définitivement la voie.

La voie est maintenant terminée, après vérification et l’accord du Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés (STRMTG), la voie est autorisée à la circulation avec du public.

L’ensemble de ces opérations se fait en extérieur et sous un climat … Picard !
Malgré la neige, le froid, la pluie, le vent et parfois le soleil, les bénévoles du MTVS restent motivés sur ce challenge grandeur nature et si rare.