CARACTERISTIQUES

Constructeur : OREINSTEIN ET KOPPEL DECAUVILLE

État : En cours de restauration

Année de construction : 1913

Poids (à vide – en charge) : 23 tonnes – 30 tonnes

Puissance : 370 chevaux

Classée Monument Historique le 31/12/2002

APPEL AUX DONS

Coût de la restauration de la chaudière

POURQUOI RESTAURER CETTE LOCOMOTIVE A VAPEUR ?

Remettre en service une locomotive à vapeur, témoin du passé européen, c’est le défi que le MTVS et ses membres bénévoles ont décidé d’entreprendre.
Dans le monde ferroviaire le nom ou la marque Decauville est très connu. Cette firme est pionnière dans la conception de chemin de fer à voie étroite. La locomotive à vapeur que nous voulons remettre en service est en voie d’un mètre d’écartement, ce qui est plutôt rare pour Decauville. C’est une 130T, qui porte le n° 96, elle fut construite en 1913 et classée Monument Historique en 2003. Elle a une histoire européenne : elle fut construite en Allemagne avec des pièces fabriquées en France avant d’être livrée au Portugal ou elle a circulé dans la Banlieue Nord de Porte jusqu’en 1976. Elle fut rachetée par notre association et rapatriée en France en 1981.

N’étant pas opérationnelle, elle est donc actuellement en présentation statique dans le musée de l’association. Sa chaudière doit être refaite pour répondre aux normes actuelles et une révision générale de l’ensemble de ses composants est nécessaire. Les travaux sur la chaudière seront réalisés en Grande-Bretagne. Ceux-ci consistent notamment à changer le foyer d’origine en cuivre qui est fissuré, par un foyer neuf en acier.

Pour l’association, elle doit venir compléter notre parc des locomotives à vapeur opérationnelles qui seront amenées à circuler sur la future ligne reposée par les bénévoles de l’association.

Le coût financier de cette restauration étant important, une souscription a été lancée via le site de la Fondation du Patrimoine.

HISTOIRE

En 1909, Monsieur François Mercier est exploitant en France des Chemins de Fer du Centre sur lesquels sont en service des locomotives à vapeur de type 130 T construites par Decauville.

Ces machines sont particulièrement modernes de conception, et de la bouche de ceux qui en avaient la charge et l’entretien, très stables, rapides et puissantes.
Monsieur Mercier est également Président du Conseil d’Administration de la ligne à voie de 1 mètre du Val de Vouga au Portugal.

Pour des raisons d’accords de marchés, celles-ci devront être de construction allemande. Grâce à des accords commerciaux liant les firmes Decauville et Koppel en Allemagne, les plans de ces engins seront fournis par la firme française ainsi que les pièces constitutives des machines fabriquées à Corbeil. Les pièces ainsi expédiées en Allemagne seront montées sur place et y prendront un numéro de fabrication Koppel.
Par ce subterfuge, le matériel importé était Allemand. Le même principe était appliqué dans l’autre sens par Decauville qui vendait des locomotives Koppel, et par Blanc-Misseron qui montait et vendait en France des machines Tubize fabriquées en Belgique

La n°96 de notre association ou le numéro Koppel 5755 est de 1910. L’esthétique de l’engin est strictement conforme à ses sœurs roulant en France.

Nous avons eu la preuve de l’origine française de la machine en repérant sur les bielles les lettres frappées D et G (droite et gauche) qui ne correspondent pas aux initiales de ces mots ni en allemand ni en portugais.