Depuis le retour de la chaudière, les travaux se sont essentiellement concentrés sur le nettoyage du châssis et diverses pièces avant leur révision, décapage et mise en peinture avant montage.

De longues heures de décapage et de préparation avant de passer l’apprêt puis la laque.

Les tôles de plancher neuves sont découpées.

Toutes les parties internes du châssis reçoivent une laque rouge pour donner de la luminosité pour son entretien futur.

Et l’extérieur du châssis en laque noire, cylindres et roues compris.

Décapage de pièces d’admission vapeur.

Démontage et vérification des vases de frein à vide. celui-ci est bon pour la ferraille.

Deux neufs sont fabriqués par un de nos bénévoles.

Journée importante le 3 octobre avec la venue de la délégation de la fondation du patrimoine, venue visiter le chantier Decauville et découvrir notre musée.

 

Livraison et ajustage des coussinets régulés.

Une des boites d’essieux presque complète maintenant.

Des tampons graisseurs en laine sont réalisés par une de nos membres.

Pendant ce temps les soutes à eau sont décapées pour en connaitre leur état. C’est Didier au laveur haute pression qui nous quittera tragiquement quelques semaines plus tard.

L’état est pire que nous l’imaginions.

Avec de nombreux trous comme celui-ci. La décision est prise on va en faire reconstruire des neufs!

Un nouvel appel au don va être lancé auprès de la fondation du patrimoine pour une deuxième tranche de travaux.